Actualité /

RAPPORT FINAL D’EVALUATION EXTERNE DU SECAAR

  • LOGO_SECAAR-68f0c.jpg
LOGO_SECAAR-68f0c.jpg40

RAPPORT FINAL D’EVALUATION EXTERNE DU SECAAR

Créé en 1988 à Savè (République du Bénin), le Secaar est un réseau de dix-huit (18) Eglises et Organisations de base qui s’est officialisé en 1994. Intervenant dans 11 pays (09 en Afrique et 02 en Europe), le Secaar est un réseau international de droit Suisse engagé dans des actions de développement intégral ou holistique en milieu rural et urbain. Il a son siège à Lausanne (Suisse) et son secrétariat exécutif est basé à Lomé (Togo) depuis 2012. Afin de réaliser sa mission qui est « d’œuvrer pour une amélioration des conditions matérielles, physiques et spirituelles de tout Homme dans un monde en perpétuel mouvement », le Secaar a fait du développement holistique de l’Homme son cheval de bataille et ce, depuis sa création.

Entre 2011 et 2016, le Secaar a focalisé ses actions autour de quatre (04) axes à savoir :




  • Promotion du développement holistique au sein des membres et des partenaires à travers des formations et des sensibilisations ;
  • Renforcement des compétences par l’appui-accompagnement technique aux membres pour un changement de comportements et une efficacité ;
  • Renforcement institutionnel et dynamisation du réseau à travers les liens, les échanges d’expériences et de ressources diverses entre les membres ;
  • Communication et capitalisation des expériences pour une visibilité, un rayonnement du réseau et un développement du partenariat. Cet axe est l’innovation du plan d’action 2014-2016.

Pour opérationnaliser ces axes, le Secaar s’est inscrit dans une logique triennale de planification qui est évaluée à la fin de la dernière année d’exécution. Ainsi, deux (02) plans d’actions (2011-2013 et 2014-2016) ont été élaborés et mis en œuvre de 2011 à 2016. Au terme de cette période, le Secaar a décidé de faire une évaluation externe des activités. La mission a été exécutée par le Centre de Recherche et d’Ingénierie Sociales du Togo (CRISTO) entre Octobre et Décembre 2016. Le présent document est le rapport provisoire résultant de la mission.

Sur les 11 pays d’intervention (09 en Afrique et 02 en Europe) du Secaar, la mission d’évaluation en a touché 5 (Togo, Bénin, Burkina, Cameroun et RDC). Le choix de cet échantillon se justifie par l’intensité des activités exécutées durant la période 2011-2016 dans ces 5 pays. Au cours de la collecte de données, l’équipe de mission a touché 08 membres, 06 partenaires, 02 instituts de théologie, 11 groupements et une trentaine de personnes (soit un total de 168 personnes). Divers outils de collecte et d’analyse ont été utilisés (questionnaire, guide d’entretien, canevas de discussion de groupe, FFOM, SEPO, CIPP et EIO). Spécifiquement pour le Burkina Faso, la collecte des données s’est faite par mail couplé d’un entretien par Skype. D’une manière générale, l’évaluation externe du Secaar a pris en compte trois (03) aspects, notamment : i) évaluation institutionnelle, ii) évaluation globale basée sur l’analyse des résultats des plans triennaux 2011-2013 et 2014-2016 et iii) analyse des perspectives pour la facilitation de la planification stratégique quadriennale 2017-2020.

Au terme de cette mission d’évaluation externe, il ressort que, la mise en œuvre des plans d’actions 2011-2013 et 2014-2016 a produit des résultats et des effets encourageants mais, par endroits elle s’est également heurtée à des contraintes majeures sous divers aspects.

Cliquez dans un lien pour télécharger tous...


Par : RÉDACTION CRAFOD
Le : 2017-05-16T13:19:00+02:00