Antenne /

Antenne MBANZA - NGUNGU - Contexte de l'antenne/station

  • DSCN1250.jpg
  • DSCN1251.jpg
  • DSCN1252.jpg
  • DSCN1788.jpg
  • DSCN2052.jpg
  • DSCN2212.jpg
  • DSCN2213.jpg
  • DSCN2231.jpg
  • DSCN2511.jpg
  • DSCN2531.jpg
  • DSCN2553.jpg
  • tracj.jpg
DSCN1250.jpg1 DSCN1251.jpg2 DSCN1252.jpg3 DSCN1788.jpg4 DSCN2052.jpg5 DSCN2212.jpg6 DSCN2213.jpg7 DSCN2231.jpg8 DSCN2511.jpg9 DSCN2531.jpg10 DSCN2553.jpg11 tracj.jpg12

CONTEXTE DE L’ANTENNE/STATION

a. Historique b. Du point de vu Géographique


L’Antenne de Mbanza Ngungu est borné :

  • Au Nord, la cité de Kisantu dans le territoire de Madimba, le Secteur de Lunzadi et la rivière Inkisi ;
  • Au sud, le secteur de Kuilu-ngongo ;
  • A l’ouest, la rivière inkisi et le secteur de Kivulu ;
  • A l’est, les secteurs de Gombe-matadi et de ntimansi

Sur le plan politico-administratif, le territoire de Mbanza-Ngungu a sept (7) secteurs y compris la Cité de Mbanza-Ngungu. Les 7 secteurs sont : BOKO, GOMBE-SUD, GOMBE-MATADI, KIVULU, NTIMANSI, KWILU-NGONGO, LUNZADII et la CITE DE MBANZA-NGUNGU. Et il a un total de 46 groupements.


c. Du point de vu démographique


La population Totale du territoire de Mbanza-Ngungu est de 517.853 habitants
Nationaux :

  • 91.161 Hommes
  • 109.664 Femmes
  • 139.579 Garçons
  • 145.742 Filles


Etrangers

  • 6154 Hommes
  • 7855 Femmes
  • 8718 Garçons
  • 8972 Filles


d. Du point de vu politique


Les habitants de Mbanza-Ngungu se donnent aussi à la politique, plus les hommes qui s’adonnent à l’activité politique mai nous notons la présence de plusieurs parties politique qui ne sensibilise qu’au processus électoral.


e. Du point de vu de l’économie


L’agriculture constitue la principale activité économique de la majorité de la population du milieu. Cette agriculture est rudimentaire, elle n’est pas mécanisée ce qui fait que la production de paysans demeure une production d’autoconsommation, les surfaces cultivées et les matériels de travail utilisés étant restés réduits, il est difficile de concevoir un cadre macroéconomique important et surtout cette production n’est pas reprise dans les comptes nationaux. Il va de soit que le pouvoir d’achat de la population soit faible.
La population épargne dans les caisses d’épargne présent à Mbanza-ngungu tels que : CADECO, CAMEC, LUYIMAS,..., elle utilise aussi les agences des transferts d’argent.


f. Du point de vu de l’agriculture & d’élevage


Mbanza-Ngungu est une entité à vocation agricole. La population de cette entité pratique une agriculture généralement non mécanisée comprenant une diversité des cultures vivrières et maraîchères. En réalité, l’agriculture constitue l’activité économique de base de la majeure population. Aussi, elle est le domaine dans lequel s’investissent quelques organismes de l’Etat et des ONGD installés dans la contrée. Cependant, il faut noter qu’elle est une agriculture de subsistance dont les rendements sont très faibles. La superficie moyenne exploitée par ménage est de 0.25- 0.30 hectares. L’élevage constitue une activité complémentaire à l’agriculture. A Mbanza-Ngungu, nous distinguons deux types d’élevage : l’élevage traditionnel et l’élevage moderne.


g. Elevage traditionnel


Ce type d’élevage est pratiqué par les paysans qui ne disposent que d’une ou des plusieurs bêtes sur pied : porcs, chèvres, moutons, volailles, etc. Il s’agit pour la plupart d’un élevage de petit bétail, du type extensif, qui est pratiqué par la majorité des paysans, car il est source de revenu.
Le secteur gros bétail y est également représenté et prend un essor surtout dans les groupements Kindundu et Mbanza-Nsundi. On peut y compter une vingtaine de Kraal.


h. Du point de vu Sociale & Culture


Le Kikongo est le principale dialecte de la population du territoire de Mbanza Ngungu qui est du tribu ndibu. Il est cependant, menacé par le lingala, langue parlée à Kinshasa et qui s’introduit progressivement dans la province du Bas-Congo en général. Quant à la religion, le territoire compte plusieurs mouvements ou confessions religieuses. Il y a aussi des mouvements ou religions dites traditionnelles càd, aussi vieille que la colonisation et où nous avons des églises et protestantes avec quelques communautés religieuses. A côté de ces deux mouvements ou confessions traditionnelles, il y a aussi des mouvements implantés nouvellement, c’est le cas de l’église kimbanguiste, du saint esprit et bundu dia kongo etc…


i. Du point de vu de l’éducation


Mbanza-Ngungu est l’une des entités les plus scolarisées de la Province du Bas-Congo, elle compte plusieurs écoles maternelles, primaire, secondaires et les institutions d’enseignements supérieurs et universitaires privés et étatiques.


j. Du point de vu de la Langue


Le Kikongo est le principal dialecte de la population de Mbanza-Ngungu. Il est cependant menacé par le lingala, langue parlée à Kinshasa et qui s’introduit progressivement dans la province de Bas-Congo en générale et à Mbanza-Ngungu en particulier. Cette situation est due par la présence des militaires et d’autres personnes notamment les voyageurs et les agents et fonctionnaires de l’Etat en mutation, les élèves, les étudiants, etc...Tandis que pour les intellectuelles ils exploitent le français et l’anglais, avec la mondialisation nous assistons à d’autres dialectes venant des autres provinces.


k. Du point de vu de moyen de transport et de la communication


La communication et le transport sont deux éléments (facteurs) important pour le développement de la communication en général. Les facteurs ci-après favorisent la communication dans la contrée : Radios communautaires, Télévision, téléphones,.... pour le transport, il y a une forte accessibilité suite à la réhabilitation des routes par technique HIMO des routes des dessertes agricoles.


Le Moyen d’accès à l’antenne/Station


Par la route nationale N°1 asphaltée de la capitale Kinshasa à Matadi qui est le chef lieu de la province du Bas-Congo.



Par : RÉDACTION CRAFOD
Le : 2017-05-16T18:47:00+02:00