Foire Agricole /

Edition 2012 - Mot prononcé par le Directeur du cabinet de MINAGRIPEL du Bas-Congo à la cérémonie d’ouverture officielle

  • foire-2.jpg
  • foire-3.jpg
  • foire-4.jpg
  • foire-5.jpg
  • foire-6.jpg
  • foire-7.jpg
  • foire-8.jpg
  • foire-9.jpg
  • foire-10.jpg
  • foire-11.jpg
  • foire-12.jpg
  • foire-12-1.jpg
  • foire-13.jpg
  • foire-13-1.jpg
  • foire-14.jpg
  • foire-14-1.jpg
  • foire-15.jpg
  • foire-15-1.jpg
  • foire-16.jpg
  • foire-16-1.jpg
  • foire-17.jpg
  • foire-17-1.jpg
  • foire-18.jpg
  • foire-18-1.jpg
  • foire-19.jpg
  • foire-20.jpg
  • foire-21.jpg
  • foire-22.jpg
  • foire-22.jpg
  • panneau_pub.jpg

Monsieur le Commissaire de District des Cataractes, Distingués invités à vos titres et qualités respectifs, Mesdames et Messieurs,

On produit pour un marché. Et, la liaison entre la production et le marché doit être entretenue pour assurer un revenu permanent aux producteurs. Lequel revenu leur permet d’acquérir les biens sociaux dont ils ont besoin pour améliorer leurs conditions de vie.


En clair, le développement d’une zone est intimement en relation avec l’accès au marché de sa production. Celle-ci doit être productive et doit s’inscrire dans une filière agricole porteuse et mutualisée pour faire profiter la production à la base des avantages du marché.


La foire agricole et artisanale du Bas-Congo, perçue comme un moyen pour réaliser la promotion de la production agricole et artisanale de notre province s’inscrit dans la logique de la liaison de la production avec le marché. L’initiative est donc très louable et mérite que des sincères félicitations soient adressées à ses auteurs et organisateurs. Nous avons cité CRAFOD, AGRISUD International et SNV. Et, nous n’avons pas oublié l’encadrement très précieux de l’Administration du Territoire de Songololo et de celle de la Cité de Kimpese.


Grâce aux efforts des uns et des autres et surtout à ceux des concernés eux-mêmes, un échantillon d’exploitants agricoles et pêcheurs artisanaux localisés dans différents territoires du Bas-Congo est présent à cette deuxième édition de la foire du Bas-Congo qui se tient à Kimpese.


Il s’agit principalement de petits producteurs. Et, devant s’adresser aussi à des marchés lointains, une action de regroupement des produits pourrait s’avérer nécessaire pour l’organisation des transports adaptés aux grandes distances, et sauvegarder en conséquence la rentabilité des produits.


Nous faisons donc un appel pressant aux encadreurs de ces producteurs pour examiner cette préoccupation en vue d’une solution satisfaisante. Cela procèderait d’une rationalisation de la commercialisation utile pour la durabilité de l’activité productive. Et, cela préparerait aussi la compétitivité de nos produits dans le marché élargi des zones de libre échange régionales (SADC – COMESA – CEEAC), zones auxquelles adhère la RDC, l’intégration régionale et la mondialisation obligent.


Par rapport à ces enjeux, il y a des implications qui peuvent se résumer comme suit :


  • Faire un effort pour aplanir les entraves et les goulots d’étranglement qui peuvent nous empêcher de bénéficier pleinement des avantages de l’adhésion à un marché élargi ;
  • Prendre urgemment les dispositions requises pour répondre de façon adéquate à l’absence de compétitivité liée à la production locale des matières premières ;
  • Mettre tout en œuvre pour parachever l’intégration locale et désenclaver les bassins de production pour rattraper ainsi le retard qui risque de nous être préjudiciable dans l’intégration régionale et mondiale qui se présente dorénavant comme un processus inexorable.


Chers participants,

Puissions-nous nous engager tous, chacun en ce qui le concerne, pour nous assurer dans les implications évoquées.
C’est sur cette perspective d’espoir et, au nom de Son Excellence Madame la Ministre en charge de l’Agriculture et du Développement Rural que nous déclarons ouvertes les activités de la deuxième foire agricole et artisanale du Bas-Congo.
Nous vous remercions.



Par : RÉDACTION CRAFOD
Le : 2017-05-17T09:07:00+02:00