Actualité /

CRAFOD, CADRE IDEAL POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES AGENTS DE L’ADMINISTRATION PUBLIQUE

  • opn1-1ed9d.gif
  • opn2-af4c6.gif
  • opn3-9b854.gif
opn1-1ed9d.gif33 opn2-af4c6.gif34 opn3-9b854.gif35

CRAFOD, CADRE IDEAL POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES AGENTS DE L’ADMINISTRATION PUBLIQUE

Un atelier de formation des Cadres de l’Administration Publique sur le Thème : « Formation théorique et conceptuelle sur les principes de gouvernance et d’open data en République Démocratique du Congo » s’est déroulé du 29 Août au 03 Septembre 2016 à la Cité de Kimpese, Territoire de Songololo dans la Province du Kongo-Central, à la salle polyvalente Pasteur WAKOLI du Centre Régional d’Appui et de Formation pour le Développement , CRAFOD en sigle.

Organisé par le Ministère National de l’Administration Publique et de la Bonne Gouvernance grâce au financement de la Banque Mondiale dans son programme d’Appui à la modernisation de la Fonction Publique, l’atelier a connu la participation :

  • du Vice gouverneur du Kongo Central ;
  • de l’Administrateur de Territoire de Songololo ;
  • des Chefs de Division ;
  • des Chefs de Bureau ;
  • des Coordonnateurs de la CMRAP/PRRAP ;
  • des Représentants du secteur privé ;
  • des Représentants de la Société Civile ;
  • Etc.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par son Excellence, le Professeur Pascal ISUMBISHO MWAPU, Ministre de l’Administration Publique et de la Bonne Gouvernance qui, dans son mot, a souhaité un cordial bienvenu à tous les participants et un fructueux travail. Il les a exhorté tous, à une participation active aux travaux de l’atelier. Cet atelier de 6 jours a eu comme objectif de contribuer à l’appropriation des principes de gouvernance et d’open data afin que nos services publics redeviennent des lieux par excellence de satisfaction des usagers. Mais aussi des lieux où les Nouvelles Technologies de l’Information et de Communication (NTIC) ne sont plus des outils répugnants mais des compagnons des résultats. A cet effet, cet atelier devra contribuer à l’amélioration des prestations futures des usagers.

Plusieurs vicissitudes et dysfonctionnements ont été constatés dans l’administration publique de la R.D. Congo. Ceux-ci ont amené le Gouvernement de la République à reformer cette administration afin qu’elle puisse jouer pleinement son rôle moteur et de pivot dans l’efficacité de l’Etat et dans l’accomplissement de ses missions et fonctions régaliennes et aussi améliorer la qualité des services qu’elle doit rendre aux usagers.

Considérée comme le Fleuron de la Société et la vitrine sanitaire de l’Etat, l’Administration Publique Congolaise se veut être renforcée, reformée, modernisée et hissée aux standards universels. Bref, cet atelier :

  • a été une réponse au plan de renforcement des capacités pour faciliter l’appropriation de la gestion axée sur le respect des principes de la gouvernance et d’ouverture des données (open data) ;
  • s’est inscrit dans la démarche engagée par le gouvernement à travers le Projet de réforme et de rajeunissement de l’Administration Publique de la R.D.Congo ;
  • a envisagé une formation non classique qui met de côté des enseignements magistraux, et dont le participant est la pièce maîtresse et non le formateur ;
  • a voulu que les formateurs utilisent des outils et méthodes leur permettant de remonter les connaissances et les expériences enfouies dans la tête des participants pour en tirer la matière pour le débat.
  • a utilisé une méthodologie andragogique très participative.
  • Thèmes et sous-thèmes développés :
  • Pendant 6 jours, l’atelier a développé dans le premier module, les six thèmes ci-dessous :
  • La Stratégie de la Réforme et Modernisation de l’Administration Publique avec comme sous-thèmes 1 : Vision, Politique et stratégie de la Réforme et Modernisation de l’Administration publique par SEM le Ministre de la Fonction Publique et sous-thème 2 : Loi de programmation des modalités d’installation de nouvelles provinces et loi fixant les limites de nouvelles provinces et de la ville de Kinshasa, par le Vice-Premier Ministre et Ministre en charge de l’Intérieur.
  • La stratégie de mise en œuvre de la décentralisation administrative et sectorielle, qui avait aussi 2 sous-thèmes, à savoir : Le processus de décentralisation en R.D. Congo : cadre stratégique et bilan de mise en œuvre et perspectives par le Ministre d’Etat en charge de la Décentralisation. Ainsi que la problématique du transfert des compétences et des responsabilités au regard des articles 202 à 204 de la Constitution par le Directeur de Cabinet du Ministère de la Fonction Publique.
  • La réforme de l’Administration Publique, services publics déconcentrés et services publics décentralisés, avec deux sous-thèmes, dont : l’innovation de la Loi organique fixant l’organisation et le fonctionnement des services publics du pouvoir central, des provinces et des Entités Décentralisées, avant-projet d’Edit-type et Loi sur les Statuts des agents des carrières de services publics de l’Etat par le Coordonnateur CMRAP. Tandis que le deuxième sous-thème a développé la stratégie pour le regroupement des services déconcentrés en guichet unique de l’Administration publique par un consultant.
  • Les enjeux, défis, expériences et leçons pour réussir le découpage était le 4ème thème du premier module avec deux sous-thèmes, à savoir : le partage d’expériences sur la réorganisation territoriale en RDC : Cas des Commissaires spéciaux animé par le Vice-Premier Ministre –Ministre de l’Intérieur. Et le partage de l’Expérience en matière de gestion d’une province nouvellement créée : cas du Nord-Kivu ou du Maniema, animé par le Gouverneur de Province.
  • La réforme des finances publiques et décentralisation. Ce 5ème thème a été constitué de deux sous-thèmes. Il s’agit de la réforme de la gestion des finances publiques, Décentralisation financière et fiscale en R.D. Congo : processus, objectifs, responsabilités, compétences et missions du Pouvoir central, des Provinces et ETD animé par le Coordonnateur du COREF et la réforme de la gestion des marchés publics et implication pour les provinces qui a été animé par le Directeur de l’ARMP
  • Enfin, le sixième thème sur des cas pratiques a été développé avec deux sous-thèmes, notamment : l’expérience des provinces (Sud-Kivu, Katanga, Bandundu) dans l’expérimentation de la Chaine informatisée de la dépense publique et des régies financières), animé par le Coordonnateur National du PRCG. Le deuxième sous-thème, intitulé l’expérience en matière de planification et de budgétisation participative a été animé par le Gouverneur du Sud-Kivu, Marcellin CISHAMBO RUHOYA.

Par : RÉDACTION CRAFOD
Le : 2017-05-16T13:04:00+02:00