Actualité /

LE CRAFOD PARTICIPE À L’ATELIER DE VALIDATION ET APPROPRIATION DES PROCÉDURES DE CERTIFICATION DES SEMENCES

  • senasem02.jpg
  • websenasem002.jpg
  • senam003.jpg
senasem02.jpg7 websenasem002.jpg8 senam003.jpg9

LE CRAFOD PARTICIPE À L’ATELIER DE VALIDATION ET APPROPRIATION DES PROCÉDURES DE CERTIFICATION DES SEMENCES

La grande salle de conférence du CRAFOD à Kimpese, baptisée « Salle Polyvalente Révérend Pasteur WAKOLI » , nom du premier Président de l’Eglise du Christ au Congo, Synode Provincial du Bas-Congo, a servi de cadre, du 04 au 07 février 2015, pour abriter l’atelier de validation et d’appropriation des procédures de certification des semences, organisé par le Service National des Semences (SENASEM) avec le financement du Projet de Développement de Pole de Croissance Ouest (PDPC). Au total, 75 participants dont 62 hommes et 13 femmes ont pris part active à cet atelier. Parmi les participants, nous avons compté les agriculteurs et agricultrices, les acteurs des ONGDs, les chercheurs, les techniciens du Service National des Semences, le délégué de l’Inspection Provincial de l’Agriculture, etc. Le CRAFOD, représenté par son Directeur – Adjoint, chargé de suivi-évaluation, a aussi pris part à cet atelier en sa qualité d’établissement semencier.

Le contexte et les circonstances de l’atelier ont été présentés par le Secrétaire Général à l’Agriculture, Pêche et Elevage, Docteur Ali RAMAZANI. Tandis que Son Excellence Monsieur le Ministre Provincial de l’Agriculture du Bas-Congo, Monsieur Pierre KABANGU, dans son mot, a souhaité la bienvenue à tous les participants au nom du Gouvernement Provincial avant d’ouvrir officiellement l’atelier. De par sa mission de contrôle et de certification des semences, le SENASEM est impliqué dans divers programmes visant la mise à disposition des semences certifiées de qualité en faveur des agriculteurs de la République Démocratique du Congo. Cet atelier avait pour but de rédiger les différentes procédures afin de servir d’instrument de référence pour quiconque voudrait exercer la profession d’agri multiplicateur ou d’établissement semencier en République Démocratique du Congo. Le SENASEM s’aligne sur les recommandations de la SADC formulées au cours de l’atelier technique tenu à Maputo en Mozambique en février 2004 et modifiées à l’atelier technique de juillet 2005 à Lilongwe au Malawi, au cours desquels une ébauche de manuel de procédure avait été proposée pour être adaptée aux réalités administratives de chaque Etat membre. La rédaction de ce manuel répond en définitif à l’une des exigences de l’Association Internationale d’Essais de Semences (ISTA : International Seed Testing Association) en matières d’accréditation et d’assurance qualité qui dispose que le candidat à l’accréditation puisse avoir des documents écrits décrivant ses procédures de prestations de services ainsi que la façon dont ces prestations garantissent un service de qualité et en assurant le maintien. Au cours de l’atelier, les procédures ci-après ont été validées à l’unanimité par les participants :

  • La procédure d’agrément en qualité d’Agri multiplicateur/Etablissement semencier et les annexes comprenant les cahiers des charges pour exercer cette profession ;
  • Les procédures de certification, décrivant les différentes étapes à suivre par le producteur des semences en vue de sa certification et comprenant l’Admission au contrôle, l’Inspection des cultures, l’Echantillonnage et les Analyses de laboratoires et l’Etiquetage ;
  • Les procédures de recours, permettant au requérant de contester une décision du SENASEM ;
  • Les directives de traçabilité des lots de semences, permettant d’identifier un lot de semences en temps réel et de retracer son parcours historique dès les origines.

Au terme de cet atelier, un Procès Verbal et un Compte rendu général ont été lus par le secrétariat technique avant leurs signatures par tous les participants.

Ir Jean NLANDU di NZITA

Directeur-Adjoint Chargé de Suivi-Evaluation du CRAFOD


Par : RÉDACTION CRAFOD
Le : 2017-05-16T11:25:00+02:00